20:37:17 - jeudi 21 septembre 2017

Les secrets de la cuisine bolivienne


Les vacances Bolivie permettent aux voyageurs du monde de découvrir les spécialités culinaires du pays. Riche et plutôt bon marché, la cuisine locale se base principalement de salade, de céréales, de pommes de terre, de lait frais et de viande. Par exemple, après ou avant la visite du Musée national d’Art dans le palais Diez de Medina, du Musée d’ethnographie et de Folklore dans le palais des marquis de Villaverde ou du Musée national d’Archéologie Tiwanaku, les touristes peuvent acheter du Saltena dans les stands de rue de La Paz. Il s’agit d’un petit chausson à la viande, pomme de terre, œuf, olive, petit pois et sauce pimentée que les Boliviens ont l’habitude de manger à la pause entre dix heures et midi. Ils peuvent aussi commander de la sopa de mani. C’est une sorte de pot-au-feu bolivien assaisonné avec de la crème d’arachide, du lait, de la viande tendre, des pommes de terre, bien sûr, des épices et des herbes sauvages.

En parcourant la ville, les globe-trotters retrouveront dans la cuisine bolivienne le goût, l’harmonie parfaite des saveurs et des divers produits sains du terroir. Un séjour en Bolivie leur permet entre autres de déguster de la fricase. Cette recette est constituée de porc macéré et cuit dans une sauce relevée avec du maïs, de la pomme de terre et du chuño. Cette escapade emmène également les vacanciers à la découverte du pique a lo macho ou pique macho. Un des plats les plus populaires dans le territoire. Riche en goût, il est fait à base de bœuf coupé en petit morceau cuit avec des saucisses, de l’oignon et de la tomate. Sans oublier le plato paceño, du fromage frit avec un épi de maïs, pomme de terre et un peu de fèves. Par ailleurs, les voyages en Bolivie sont une occasion unique de goûter au charquekan. C’est un mets mitonné à base de viande de lama effilée, séchée et frite. On le sert souvent avec des grains de maïs et un œuf dur.

Ce post a été vu 669 fois depuis le 13/03/2014 !

Catégorie : Agence de voyage