20:00:31 - mardi 13 novembre 2018

Connaitre les instruments traditionnels du vaudou :


vaudouSi chaque prêtre traditionnel du vaudou est libre de constituer les instruments qui lui servent dans le cadre de sa pratique, il existe des accessoires communs que l’on retrouve souvent et qui permettent de distinguer le vaudou d’autres disciplines spirituelles.

Les voici :

L’habit du prêtre de vaudou

L’habit présente une importance capitale dans la pratique du vaudou dans la mesure où il a vocation à protéger les pratiquants des éléments extérieurs qui pourraient venir du monde spirituel. Cette protection apportée par l’habit revêt elle alors une dimension à la fois physique et spirituelle.

La plupart du temps en cérémonie les hounsis (les pratiquants, les débutants, la plupart des adeptes) sont habillés de blanc de la tête au pied.
Le hougan (prêtre vaudou) sera au couleur de sa Lwa principalle ou celle qui prévaut dans la cérémonie.

Les mambos porteront de belles robes de style colonial dans les couleurs qui correspondent à leur Lwa (esprit vaudou) ainsi quand l’esprit les chevauchera les adeptes pourront venir les questionner sur leur avenir ou la réussite de leur projet en sachant à quel Loa il s’adresse, puisqu’elles auront un code vestimentaire qui permet de les reconnaître.
Pour les autres hougans de l’hounfo c’est pareil il viennent aux cérémonies dans les couleurs de leurs Lwa

Le chapeau dans le rituel vaudou

La tête mérite elle aussi d’être couverte dans les rituels vaudou. Il s’agit encore une fois de se protéger des pensées extérieures et de trouver la concentration.

On se couvre d’un foulard de satin (le satin est un isolant énergétique naturel).
Les hounsis se couvrent la tête en blanc, puis suivant les couleurs de leur maître tête, la Loa principale.

La ceinture

Une ceinture que l’on place au-dessus d’un habit de rituel vaudou sera de même couleur que ce dernier. Il peut être en soie ou en cuir sauf que ce dernier matériau se présente parfois comme un répulsif pour certains esprits.

Selon les affinités du prêtre vaudou, elle peut porter divers symboles ou marquages significatifs dans le cadre des rituels.

Le couteau

Le couteau peut être un poignard spécifique avec un manche noir et une lame en acier. Il servira alors aux sacrifices et passera par une consécration et un nettoyage spirituel spécifiques avant toute utilisation.

On peut également présenter le coupe coupe très présent dans les hounfors pour représenter le sabre d’ Ogou, le coupe coupe sera mis en scène lors des danses rituels par les transes des adeptes d’Ogou, alors, l’adepte brandira le sabre, se battra avec le sabre dans le vent contre un ennemis invisible mais aussi parfois se fâchera contre un adepte auquel cas les autres le stopperont.

Les couteaux du rituel vaudou se conservent soigneusement au sein d’isolants comme la satin.

Le bâton

Le bâton se veut être un symbole fort de la pratique vaudou. Il prendra la forme choisie par le prêtre qui l’utilise et se confectionnera aussi du matériau de son choix.

Ce bâton symbolise le bâton de legba la Lwa qui ouvre les carrefours, les chemins, le bâton reste souvent à l’entrée du temple, sauf quand legba entre en scènes mais c’est rare.

 

Bien entendu, la pratique du vaudou peut inclure d’autres instruments que ceux cités ci-dessus, mais ces derniers sont sans doute les plus remarquables et les plus anciens.

Vous souhaitez en savoir plus sur le vaudou ? Découvrez la startup de vaudou et leur site web : e-voodoo.net ici.

Ce post a été vu 93 fois depuis le 13/03/2014 !

Catégorie : Antilles