De quoi peut-on parler sur la culture malagasy ?


Le peuple malagasy est composé de provenances différentes. Il y a ceux qui sont venus de l’Inde, de l’Afrique, de la Malaisie et ceux qui sont d’origine arabe. De ce fait, les coutumes et les traditions sont assez variées. On peut dire que Madagascar est un pays à richesse culturelle. Déjà avec son écosystème diversifié, la découverte culturelle est également une activité touristique très intéressante. Malgré la variété de l’origine du peuple malagasy, il n’en reste pas moins accueillant et chaleureux. La rencontre avec la population peut devenir une expérience, un souvenir unique pour les touristes que pour les habitants. À travers ses cultures, vous allez découvrir une autre mode de vie qui pourrait vous marquer à jamais.

Qu’est-ce qui définit la culture malagasy ?

Chaque pays du monde possède un symbole qui le définit les uns des autres. Pour les Malagasy, ce sont les zébus et la consommation du riz. Toutes personnes qui se disent être de Madagascar ne peuvent passer sans parler de riz. C’est la nourriture de base des Malagasy. On peut distinguer deux saisons dans la culture du riz avec une possibilité de récolte le mois de décembre, janvier et avril. À côté de cela, il y a les zébus. C’est la marque de la richesse du peuple malagasy. Dans certaines pratiques, les cornes de zébus sont déposées sur la tombe du défunt. Le nombre reflète la richesse de ce dernier.

Il existe également un sport typique de peuple Betsileo qui consiste à s’accrocher à la bosse d’un zébu le plus longtemps possible. C’est une façon d’évaluer la force de la bête. Ces moments sont accompagnés d’un temps de fête. Il est très intéressant d’assister à ces cérémonies qui en générale, se déroulent dans la province de Fianarantsoa et de ses environs. Les zébus sont également utilisés pour les travaux de champs. C’est un besoin incontournable pour le peuple malagasy. On peut dire que c’est une habitude de vie, mais en réalité c’est une tradition. Le nombre de zébus représente la valeur de son propriétaire qui peut s’élever jusqu’à un troupeau de 1000 zébus pour une seule personne.

La culture malagasy est également définie à travers les arts. Elle est souvent liée aux activités agricoles. On peut dire que l’agriculture est l’élément qui différencie Madagascar des autres pays du monde entier.

Les us et coutumes malagasy

Plusieurs pratiques envahissent l’île durant des périodes différentes. Certains reviennent sur une période plus ou moins longue et d’autres se passent tous les ans. Le plus connu de tous est le Sambatra. Il s’agit d’une circoncision collective qui a lieu tous les 7 ans. On rencontre ce genre de pratique dans la région de Mananjary au sein de la tribu appelée Antambahoaka. Il y a aussi Fanompoambe. Ceci est typique de la tribu Sakalava. Il a lieu tous les ans entre le mois de juin et juillet. Le Fanompoambe est traduit comme le bain des reliques royales Sakalava. Il est possible d’assister à ses évènements, mais pour plus d’informations, il faut vous renseigner auprès des agences de voyages.

Ce post a été vu 99 fois depuis le 13/03/2014 !

Catégorie : Afrique