16:42:40 - lundi 23 juillet 2018

Découvrez la médina résidant dans l’hôtel de luxe à Marrakech


Le quartier de la Médina, considéré comme quartier historique est l’un des plus anciens de la cité ocre, si ce n’est le plus ancien. Il existe depuis pratiquement un millénaire et a connu toutes les évolutions sociopolitiques et géographiques de Marrakech. À son opposé, on retrouve la nouvelle ville, qui porte le nom de Guéliz et qui a été bâtie pendant le protectorat français.

En sortant de votre hôtel de luxe La Sultana à Marrakech pour faire un petit tour dans les méandres de la ville rouge, vous constaterez que la Médina est construite comme un labyrinthe avec des ruelles, des placettes, des impasses, des souks, etc. On y retrouve plusieurs types d’habitations dont les Riad, des palais, mais aussi des mosquées et des médersas, qui sont des écoles d’apprentissage du coran. Ce quartier fait tout de suite penser aux légendes des mille et une nuits des villes arabes, avec la princesse Sherazade, Aladin le voleur et Sindbad le marin. On a l’impression que le temps fait une pause dans cet environnement atypique digne du Moyen-Orient tel qu’il était il y a 2000 ans. Certes de nos jours, nous utilisons des téléphones portables et nous portons des vêtements différents, mais il ne faut pas grand-chose dans la médina de Marrakech pour faire ce voyage dans le temps.

Structure organisationnelle et sociale de la médina de Marrakech

marrakech

De prime abord, quand on observe ce quartier, il donne l’impression d’être désorganisé, un ensemble anarchique, le quartier est quelques fois appelé « bazar ». Contrairement à ce que l’on pense, le quartier est assez simplement organisé. Tout d’abord, la médina est divisée en plusieurs quartiers que vous pouvez découvrir en sortant de votre hôtel de luxe la Sultana de Marrakech.

Les personnes aisées résident à proximité du palais royal qui abrite le pouvoir temporel, et à proximité du pouvoir intemporel qui sont les mosquées. Les populatio

++ns moins nanties résident dans les endroits un peu moins calmes ou paisibles comme les tanneries. En réalité, les populations de classes moyenne et supérieure ne résident plus dans la médina. Ils ont déménagé pour s’installer dans les nouveaux quartiers construits par les Français, comme Guéliz et les autres. Et cela dans les années 1920 – 1930.

La population qui réside actuellement dans la médina est essentiellement constituée de classes populaires avec des couches bourgeoises qui reviennent de plus en plus vers ce quartier hautement représentatif de la culture marocaine. Les touristes d’origine européenne notamment sont de plus en plus enclins à venir dans la médina, surtout parce qu’ils apprécient de plus en plus l’ambiance et les conditions de vie dans les Riad, certains même vont jusqu’à acquérir et rénover ces bâtiments pour en faire des maisons d’hôte. La médina attire aussi parce que les touristes peuvent y visiter des musées et autres lieux culturels.

Comment s’orienter dans la médina de Marrakech ?

hôtel de luxe

Au cœur de la médina de Marrakech on retrouve la célèbre place Jemaa el Fna, un espace ouvert, aéré qui devient chaque soir la scène préférée pour la mise en place de spectacles de rue, de divertissements extraordinaires, qui ne manquent pas d’attirer les visiteurs : des danseuses du ventre, des charmeurs de serpents, des vendeurs de jus d’orange pressée, les petits commerces installés sur place, etc. autant d’activités qui permettent d’apprécier la place quand on sort de son hôtel de luxe la Sultana à Marrakech.

Au nord de la place, on retrouve la mosquée Mouassine, l’une des plus importantes de la cité ocre et dont le quartier tire son nom. En plus de cet édifice, on retrouve de nombreux autres bâtiments qui marquent la ville et même l’ensemble du pays, notamment la Medersa Ben Youssef, les nombreux Riad qui sont devenus aujourd’hui des musées, comme le musée Mouassine, mais aussi la maison de la photo. On rencontre aussi des Riad transformés en jardins comme le jardin secret. La médina abrite aussi de nombreux hammams, une fontaine publique, et une partie du quartier des souks, un autre labyrinthe au cœur du labyrinthe que forme déjà la médina. Au nord-est, à proximité de la porte Bab Debbagh on retrouve les quartiers les moins nantis de la ville, dont celui des tanneurs qui attire très peu de touristes et est souvent fréquenté par les faux guides. Du côté de la porte Bab Doukkala, au nord-est, à proximité de la gare routière et du jardin Majorelle, on retrouve un secteur populaire, plein de vie et agréable.

À l’opposé de la célèbre place, on trouve les quartiers de la Kasbah et de la Mellah, situés non loin du Palais Royal qui est fermé aux visiteurs. L’ambiance est plus calme dans cette zone, et on y rencontre peu de touristes comparativement au reste de la médina. Cette zone abrite le palais Bahia, ainsi que le musée d’artisanat et d’ethnologie Bert Flint. Le Mellah est l’ancien quartier occupé par les juifs de la ville. Ce quartier présente des particularités architecturales en comparaison au reste de la ville qui a un style architectural arabe. Les appartements du style juif sont plus petits et plus hauts, on retrouve des balcons et des fenêtres. Ce quartier abrite des joailliers, puisque les juifs ont longtemps eu le monopole de l’or.

Rénovation et décadence de la médina

Sultana

Le Maroc a subi un tremblement de terre de grande envergure en 2004, ce qui a fortement marqué les esprits et impulsé un changement dans les normes de construction et de rénovation des maisons. Les bâtiments qui étaient faits en béton armé ont résisté plus que les autres aux multiples secousses. Suite à cela, le mur porteur en béton est devenu une exigence au sein de la médina et de la ville de Marrakech. Lorsque vous sortirez de votre hôtel de luxe la Sultana à Marrakech, vous pourrez d’abord observer que de nombreuses maisons isolées en ont ce qui limite les risques de destruction et de chute.

En général les maisons se touchent et se soutiennent entre elles dans la médina. Avec l’utilisation des murs en béton armé, l’équilibre des forces est rompu et les maisons en terre peuvent en subir les conséquences. En réalité les Riad rénovés avec des murs en béton armé sont dangereux pour les maisons de la médina.

Ce post a été vu 111 fois depuis le 13/03/2014 !

Catégorie : Afrique