08:01:10 - lundi 22 avril 2019

Ce qu’il faut savoir sur les VTC


Vous avez déjà sûrement entendu le mot VTC. La question qui se pose souvent, c’est quelle la différence avec les taxis ordinaires et surtout que signifient vraiment ces initiales? Nous allons voir dans cet article tout ce qui touche le VTC : les réglementations, les normes, les différences, etc.

VTC, c’est quoi ?

Tout d’abord, nous allons commencer par définir un VTC. Connu sous le nom de Véhicule de Tourisme avec Chauffeur, le VTC est aussi appelé Véhicule avec Chauffeur. Par ailleurs, le VTC offre les mêmes prestations et les mêmes services qu’un taxi : c’est-à-dire, il vous permet de vous déplacer d’un point A à un point B à bord d’un véhicule tout en vous faisant conduire par un chauffeur. Toutefois, il faut noter qu’il existe une certaine différence entre un VTC et un taxi. La première différence, c’est que le VTC ne dispose pas de signe distinctif comme le taxi, aussi, ils ne sont pas aussi repérables que les taxis qui disposent d’un lumignon sur le toit du véhicule. Le confort d’un VTC, ainsi que son tarif le distinguent également des taxis. En effet, un VTC est plus confortable et leurs tarifs sont libres, c’est-à-dire qu’ils sont fixés en fonction de la distance à parcourir.

Comment devenir un chauffeur VTC ?

Contrairement aux chauffeurs de taxi, il faut savoir que le métier de chauffeur vtc est régi par une loi spécifique. En d’autres termes, si vous souhaitez devenir un chauffeur VTC, vous devez remplir certains critères. Tout d’abord, il est impératif de suivre une formation spécifique délivrée par un centre ou un organisme agrée. Suite à la formation, vous devez passer un examen organisé par la Chambre des Métiers et de l’artisanat. Cet examen en question comporte deux parties : une partie théorique et une partie pratique. Une fois que vous avez fini l’examen, vous pouvez faire une demande de carte professionnelle auprès de la préfecture. Pour être conforme aux normes en vigueur, vous devez vous inscrire au registre du VTC ou créer une structure juridique afin d’encadrer votre activité (c’est obligatoire dans le cas d’une entreprise.).

Les conditions relatives aux véhicules VTC

Par rapport aux taxis, le VTC est régi par des conditions strictes et régies par la loi. Tout d’abord, afin de garantir le confort et la sécurité des passagers, il faut veiller à ce que les véhicules utilisés répondent à certaines exigences, notamment en matière de luxe et de qualité haute gamme. Il faut que la puissance du véhicule soit supérieure à 84 KW et qu’il dispose d’une capacité de 4 à 9 places. Le véhicule ne doit pas être âgé de plus de 6 ans et doit avoir une longueur supérieure à 4,5 mètres. Pour ce qui est de la largeur, il faut qu’elle soit de 1.7 mètres minimums et il doit avoir au moins 4 portes. Pour garantir la fonctionnalité du véhicule, il faut que ce dernier fasse l’objet d’un entretien technique annuel. Il faut également noter que le VTC n’a pas le droit de circuler sur les voies de bus.

Ce post a été vu 130 fois depuis le 13/03/2014 !

Catégorie : Moyens de transport