Randonnée en sac à dos en quête du Rio Celeste


Voilà 1 heure que j’avance un peu au hasard dans le parc national du volcan Tenorio. Ce site se trouve environ à 6 km du village de Bijagua sur la nationale 6. Il abrite le volcan Tenorio culminant à 1 916 m d’altitude et à qui il doit son nom… Je commence à suffoquer, car la chaleur est étouffante. Comme si cela ne suffisait pas, les moustiques m’assaillent de partout. C’est dans ces moments-là que je regrette de ne pas avoir apporté un spray anti-moustique. La végétation est luxuriante et tellement dense que les rayons du soleil ont du mal à pénétrer. Avec la pluie d’hier soir, la piste est vraiment boueuse et glissante, mais n’est-ce pas les aléas de l’aventure ? Ce voyage Costa Rica est tout juste stupéfiant…

En m’enfonçant encore plus dans la jungle, je découvre peu à peu la faune. Singes à face blanche, grenouilles venimeuses et papillons bleus jalonnent le trajet… À bout de souffle, j’atteins enfin un escalier raide menant au Rio Celeste. La montée est pénible, mais la récompense au bout en vaut l’effort. Plus que quelque mètre à parcourir. J’entends au loin le bruit fracassant de la cascade. Ça y est, je le vois, le Rio Celeste. Il est d’un bleu magnifique et incomparable. Ce bras d’eau mesure près de 30 m de haut. Une légende raconte que lorsque Dieu acheva de peindre le ciel en bleu, il plongea ses pinceaux dans ces eaux.

Sans attendre, je pose mon barda à terre pour piquer une tête dans cette piscine tout droit sortie d’un conte de fées. Sur l’autre côté de la berge, un tapir s’abreuve calmement. On dirait qu’il n’a pas encore senti ma présence… Je suis aux anges, c’est comme si je vivais un rêve. Le temps de retrouver mes forces dans ces eaux magiques et je reprends ma route en sens inverse. Demain, je pense aller un peu plus loin dans le parc…

Ce post a été vu 2055 fois depuis sa publication !

Catégorie : Blogs et carnets