Trekking au Népal : À la découverte de Langtang


Mon premier jour au Népal se déroule à Katmandou. Après être assis durant des heures dans l’avion, je me dégourdis les jambes en flânant à Thamel. Je me promène sans but, errant au cœur de ce quartier. Les ruelles sont animées et les restaurants sont bondés de monde. En allant au hasard, je tombe sur un petit hôtel tenu par un vieil homme où je passe la nuit. Le lendemain, je me lève tôt pour préparer mon trek. Je me rends dans l’un des nombreuses boutiques de Katmandou, des enseignes spécialisées dans la randonnée. De plus, le prix des équipements est peu onéreux.

Après ce shopping, je boucle les contraintes administratives liées à mon trek. En effet, afin de jouir des merveilles de la région du Langtang, il faut impérativement un permis et payer un droit d’entrée… Avec mon sac sur le dos, je me rends à Durbar Square, une place où des temples ont été aménagés. L’entrée est également payante. À l’intérieur, je constate que ce lieu est la résidence d’une personnalité considérée comme étant une déesse vivante, Kumari Devi. En réalité, c’est une petite fille élue selon des critères physiques et psychologiques particuliers. Elle vit à l’écart du monde et sort uniquement durant les cérémonies religieuses annuelles. Lors mes nombreux voyages aventure à travers le monde, je n’ai jamais vu de pareil.

Je continue mon exploration en flânant aux alentours de Durbar Square. Les rues sont bruyantes et poussiéreuses. Elles sont aussi pleines à craquer. Dans les ruelles, il faut vraiment faire attention, car les véhicules se frayent un chemin à travers la foule. Toutefois, l’ambiance y est au rendez-vous. C’est également l’occasion de faire connaissance avec les autochtones qui, d’ailleurs, ne vous fixent pas du regard avec insistance comme si vous étiez un monstre de foire. (À suivre)

Ce post a été vu 1721 fois depuis sa publication !

Catégorie : Asie