Un tour de la France à vélo en solitaire !


C’est avec entrain et témérité que François s’élancera le 27 avril prochain sur son vélo. L’objectif ? Effectuer un tour de la France à vélo, en solitaire. Loin de la facilité, il a décidé de corser les choses en désertant les hôtels et chambres. Les nuits se feront en bivouac, en contact permanent avec la nature. Ce sont donc près de 5000km qui seront parcourus en trois mois, à la force des mollets, pour boucler ce tour de la France 2015.

Le choix du vélo pour ce tour de France :

Prendre le vélo comme moyen de locomotion n’est pas anodin. Il permet de trouver un compromis mobilité / rapidité / confort. Les distances se réduisent tout en laissant le temps d’admirer les paysages et endroits traversés. Il est aussi le moyen de s’arrêter à n’importe quel moment pour casser la croute ou prendre quelques photos. Ce mode de déplacement en cyclotourisme se répand et se popularise. De quoi faire de nombreuses rencontres sur la route et partager cet entrain pour le voyage à vélo avec d’autres personnes de cette trampe. Aussi, il s’agit de réduire l’impact environnemental d’un tel déplacement. Si tout moyen de déplacement motorisé a un impact lourd, le vélo, durant son utilisation, n’a aucun impact négatif… A condition que le voyageur respecte lui-même son environnement.
Le vélo choisi est ainsi crucial. Il doit supporter le poids de son propriétaire mais également des bagages. Solide mais le plus léger possible, le vélo de cyclotourisme se doit d’être confortable au quotidien pour effectuer un si long trajet dans de bonnes conditions. Ainsi, François a choisi ce vélo de cyclotourisme. Routier Eddy Merckx de 1979, il répond aux besoins du cyclotourisme, même s’il n’est, à l’origine, pas conçu pour cela.

Un tour de la France en solitaire :

En solitaire ou accompagné ? La question se pose très vite après avoir eu l’idée et l’envie d’effectuer ce voyage. La recherche d’un partenaire de route s’avère infructueuse. Ce tour de la France à vélo nécessite un certain budget mais également plus de 3 mois de disponibilité, ce qui n’est pas à la portée de tous. François partira donc seul, et ce n’est pas forcément fait pour lui déplaire. A la découverte de la France, il se découvrira également lui même de par la solitude. Dans les problèmes et dans les moments d’émerveillement que ce tour lui apportera, il sera son seul référentiel. C’est également une occasion d’aborder les gens en toute simplicité, avec naturel. Puis le vélo, parait-il, attire la sympathie. C’est bien ce qu’il espère vérifier. Il par ainsi avec une certaine philosophie du voyage à vélo, convaincu qu’il saura lui rappeler la valeur de la simplicité et des belles choses.

La France en cyclo-camping et en toute autonomie ?

Pour sur ! Dans ses sacoches, François embarquera tout le nécessaire d’autonomie. De la tente de bivouac au duvet, en passant par le réchaud et matériel de cuisine. De quoi subvenir aisément aux besoins alimentaires et d’hygiène, même planqué en pleine nature. Si cela en surprend certain, François attend cela avec impatience. Amoureux de la nature et du système D, il n’appréhende que très peu le fonctionnement de la vie en bivouac et en autonomie. Il a donc soigneusement préparé son listing de matériel de voyage à vélo. Déjà formé au camping et à la débrouillardise par le passé, il ne se fait aucun doute sur sa capacité à effectuer ce tour de la France en autonomie et avec un vélo pour tout moyen de locomotion et juste assez de budget pour se nourrir au quotidien.

Ce post a été vu 3459 fois depuis le 13/03/2014 !

Mots clés utiles

  • les 5 coles en solitaire avec vélo de piste (1)
Catégorie : Blogs et carnets, France