Voyage en Namibie : les sites incontournables


La Namibie constitue une destination très particulière. Elle est bordée à l’Ouest par l’océan Atlantique, au Nord par l’Angola, au Sud par l’Afrique du Sud, à l’Est par le Botswana. Sa densité s’élève à 2,2 hab/km², la plus faible d’Afrique. Elle possède un potentiel touristique quasi illimité. Forte d’un patrimoine naturel spectaculaire, elle abrite également une impressionnante mosaïque culturelle. Ce pays enregistre 9 aires protégées et 10 parcs nationaux. Pour découvrir la Namibie, les globe-trotteurs commenceront notamment avec une escale à Windhoek, la capitale du pays. Ils peuvent explorer la ville afin d’apprécier l’architecture de l’église luthérienne de Windhuk ou la statue équestre du cavalier du Sud-Ouest Reiterdenkmal. Cette métropole se trouve à 1 650 m d’altitude et compte 300 000 habitants en 2009. Sa population est composée de blancs et des métis communément appelés les basters. En tant que capitale, Windhoek constitue le centre politique, culturel, économique, financier et social du pays. Par ailleurs, les plats namibiens sont aussi des vrais délices à ne pas manquer. Les spécialités de cette région sont les asperges vertes de Swakopmund, des huîtres de Luderitz et des truffes du Kalahari.

Visite du parc national d’Etosha

Après cette promenade, le circuit Namibie continue en direction du parc national d’Etosha. Une aire protégée qui se situe à 400 km au nord de Windhoek. Elle fait partie des plus grandes réserves animalières du monde avec une superficie de 22 270 km² et une largeur de 350 km. Ce site abrite plus 340 espèces d’oiseaux et 114 espèces de mammifères. Au milieu de cette immense brousse se trouve le fameux pan, le lac salé asséché. Cette large dépression d’argile blanchâtre a été formée par l’assèchement d’une vaste mer intérieure. Elle couvre 4 800 km² avec 130 km de longueur et 50 km de largeur. Cette valeur est équivaut au quart de la surface totale du parc. Ce marais salant se remplit d’eau durant la saison des pluies. De ce fait, l’arrivée de milliers de flamants roses et de grues couronnées offre un spectacle saisissant aux visiteurs. Ainsi, ce lac constitue la particularité du site. Par ailleurs, afin d’explorer ce patrimoine naturel, les bourlingueurs peuvent choisir entre une randonnée, un safari en voiture ou une balade à bord d’une montgolfière.

Découverte culturelle auprès des Himbas

Pour terminer en beauté les vacances, les voyages Afrique se poursuivent à Kaokoland. Située dans le Nord-Ouest de la Namibie, cette région regroupe les Himbas. Ces derniers sont des pasteurs nomades qui habitent dans des campements disséminés. Très conservateurs, ils vivent toujours avec leur mode de vie traditionnel, loin de la civilisation moderne. Les Himbas sont originaires de la région du Nil en Égypte. Après une migration de plusieurs siècles, ils sont arrivés au Zimbabwe, en Angola puis en Namibie. Par tradition, cette ethnie se teint la peau avec une pâte de graisse animale et de poudre d’hématite rouge. Celle-ci leur sert à se protéger du soleil, de la sécheresse et de différents insectes. Les rites, les coutumes et l’ensemble de la culture de ce peuple représentent la merveille de l’Afrique Australe.

Ce post a été vu 1693 fois depuis sa publication !

Catégorie : Afrique